Exemplarité

Franck Annese : avec So Press, il impose un regard décalé sur l’actualité

Encore étudiant en école de commerce, Franck Annese lance le magazine Sofa en 1999. 15 ans plus tard, il est à la tête d’un groupe de presse qui édite 8 magazines. Tous ont un point commun : une façon décalée de traiter de l’actualité, devenue la marque de fabrique des magazines du groupe So Press.

Alors qu’il est en deuxième année d’école de commerce à Paris, Franck Annese lance un nouveau mensuel : Sofa. « J’avais 20 ans et avec des potes, on voulait parler des films et de la musique que l’on écoutait, avec une liberté totale. » Avec deux amis, Franck fait le tour des connaissances que le projet pourrait intéresser. Bilan : une vingtaine de personnes participent au premier numéro. 30 000 exemplaires sont imprimés et le magazine prend son envol.

En 2002, Franck Annese lance So Foot, sur le même concept que Sofa. Le premier numéro se vend peu, mais la rédaction reçoit beaucoup de retours positifs de la part des lecteurs. Pendant 3 ans, Franck ne se paye pas : les comptes sont trop justes. Mais So Foot maintient sa ligne éditoriale : il multiplie les ponts avec le domaine culturel, propose de longues interviews, des enquêtes approfondies et des reportages décalés. « Notre postulat est que le football fait partie de la société, qu’il nous apprend quelque chose sur elle. On raconte le monde à travers le prisme du football », explique Franck.Franck Annese

« On raconte le cinéma dans ce qu’il dit de la société »

Petit à petit, So Foot trouve sa place dans le paysage des magazines de sport. Il recrute –le groupe de presse compte aujourd’hui 70 journalistes à plein temps- et lance So Film, toujours avec la même matrice: « on n’est pas des critiques de films professionnels, on raconte le cinéma dans ce qu’il dit de la société », continue Franck Annese.

Depuis, la société a lancé Pédale ! (sur le vélo), Society (sur l’actualité), So Foot club (pour les ados), et Doolittle (pour les enfants). Elle prépare un nouveau magazine biannuel pour la rentrée 2016 sur la course à pied : Running Heroes.

Entre ses conférences de rédaction, Franck Annese, passe régulièrement voir son père à Orvault. Il y est dirigeant à l’Orvault Racing Club et c’est lui qui a mis du football à haute dose très tôt dans le biberon de son fils. Et visiblement, ça a plutôt bien marché.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *