Exemplarité

Jeannine Robert, Sa vie pour celle des autres

Son agenda est aussi chargé que celui d’un ministre. À 81 ans, Jeannine Robert est infatigable. À la fois présidente du Club de l’Amitié, membre de l’ORA*, bénévole au sein de l’Espoir Orvaltais ou lors des après-midi dansants, ancienne famille d’accueil, elle a passé et passe encore sa vie au service des autres. Rencontre avec une femme au parcours remarquable.

Vous semblez foisonner d’idées pour les adhérents du Club de l’Amitié… Que leur proposez-vous en ce moment ?

Traditionnellement, le club, qui est ouvert à tous dès la pré-retraite, propose des après-midis autour de jeux de cartes ou de société et met sur pied des sorties et des repas. Mais c’est vrai que depuis quelque temps, j’essaie de proposer d’autres choses. Je viens, par exemple, de créer des cours d’initiation à l’informatique pour seniors deux fois par mois, et, ce qui est incroyable, c’est que nous refusons du monde ! Grâce à l’argent des cotisations pour ces cours, nous avons acheté un vidéoprojecteur pour le club. Du coup, nous passons maintenant des films récents aux adhérents dans la salle du Petit Raffuneau, en leur demandant bien sûr au préalable ce qu’ils ont envie de voir. J’ai un autre projet aussi en tête, celui de lancer un « café tricot », mais je ne sais pas si cela va prendre…

Tous ces projets, en plus de vos autres activités bénévoles, vous prennent-ils beaucoup de temps ?

C’est vrai que j’ai un emploi du temps très très chargé, c’est épouvantable (rires). Mais ce n’est pas une contrainte. J’aime à dire que je m’occupe de mes retraités. Et quand les gens me demandent pourquoi, en plus de mes activités, je m’engage pour le téléthon ou dans une collecte de jouets pour noël, je leur réponds que c’est parce que j’aime réunir les gens et m’occuper des autres. Je l’ai toujours fait lorsque j’étais en activité, ça ne me coûte donc pas aujourd’hui.

Vous avez été famille d’accueil pendant de nombreuses années. Quel souvenir en gardez-vous ?

C’est un excellent souvenir. En tout, avec mon mari, nous avons accueilli 36 enfants en plus des nôtres. J’ai gardé contact avec la majorité d’entre eux. J’étais assistante maternelle, j’adorais m’occuper des enfants. Parfois nous recevions des fratries entières, des jumelles qui n’arrivaient pas à être placées ou même des bébés d’un mois. C’était important pour nous de le faire. J’ai toujours eu des enfants auprès de moi. Aujourd’hui, ce sont de grands enfants dont je m’occupe (rires).

 

* Orvault Retraite Active

Biographie express

6 mai 1931 : naissance

1944 : en pleine guerre, embauchée à 13 ans comme aide-soignante à l’hôpital de Pornic

1956 : s’installe avec son mari et ses deux enfants dans le quartier ouvrier des Batignolles à Nantes

1963 : accueil des premiers enfants confiés par l’assistance publique

1998 : arrivée à Orvault

2008 : présidence du club de l’amitié du Bourg d’Orvault à la suite d’Anne Clouet.

2013 : naissance de son premier arrière-petit enfant.

2017 : Elle reçoit le trophée des 40 ans du Club de l’Amitié ainsi que la médaille de la Ville, remis par le Maire, lors du repas inter clubs des retraités.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *