Exemplarité

Tiphaine Moreau, une Orvaltaise aux JO de Rio

thiphaine-moreauTiphaine Moreau, étudiante en kiné de 19 ans, été l’une des 70 000 bénévoles des JO de Rio en août dernier. Rencontre d’une jeune fille qui va au bout de ses rêves…

D’où est né ce projet ?

Je ne sais plus exactement. J’ai dû lire un article sur la campagne de recrutement des bénévoles pour les JO. C’était fin 2014. Comme j’aime beaucoup voyager et que j’avais bien envie de tester le volontariat, j’ai immédiatement candidaté sur le site du CIO. Il a ensuite fallu passer des tests puis un entretien sur Skype, avant d’apprendre -enfin !- que c’était bon.

Comment se sont déroulés les préparatifs ?

Une fois ma candidature validée, j’ai acheté mon billet d’avion et recherché un logement. Je ne souhaitais pas loger en auberge de jeunesse, comme beaucoup, pour des raisons budgétaires notamment. J’ai envoyé des centaines de mails aux associations, écoles, organisations…, pour finalement trouver une solution via l’association Amitiés franco-brésiliennes de Nantes. C’est une famille d’expatriés français qui m’a hébergée gracieusement, avec une autre volontaire des JO.

Comment as-tu financé ton voyage ?

J’ai travaillé dans un centre de loisirs en 2015 et bénéficié du Pass’initiatives de la Ville : en contrepartie d’une subvention, j’ai créé un compte Instagram pour échanger avec les enfants de 6-12 ans du centre de loisirs d’Orvault. Le 18 novembre, je participerai aussi à une rencontre à 20h au PIJ (Point Information Jeunesse).

Quelle était ta mission sur place ?

J’accompagnais les photographes officiels au stade olympique : je les accueillais, m’occupais de leur accréditation et devais résoudre les problèmes qu’ils rencontraient. Pour cela, j’ai été formée une journée avec les 40 autres volontaires.

Et le reste du temps ?

Je n’ai travaillé que 6 jours sur mes 3 semaines de séjour. Cela m’a permis d’arpenter la ville de Rio et de me défaire de mes préjugés, d’aller à la plage, de rencontrer les personnes que j’avais contactées pendant les préparatifs. J’ai aussi assisté à des compétitions et participé à des événements très festifs, comme la cérémonie d’ouverture au Club Hollande (lieu de rassemblement des supporters) !

Quels souvenirs gardes-tu de cette expérience ?

Il y en a tellement ! La rencontre de sportifs comme Florent Manaudou ou Camille Lacourt, l’épreuve de qualification d’Usain Bolt et sa vitesse impressionnante, le bon moment passé avec l’équipe de kinés sur la piste d’échauffement, les soirées VIP au Club France, notre deuxième maison, le 100 m parcouru avec les autres volontaires…

As-tu des conseils pour l’organisation d’un tel périple ?

S’y prendre bien à l’avance, prévoir un budget, faire des économies sur l’hébergement en trouvant une famille d’accueil ou en s’inscrivant sur Couchsurfing et prendre des contacts avant le départ pour faciliter le séjour. Et ensuite, profiter !

Instagram #TiphaineMeetsBlu : https://www.instagram.com/tiphainemeetsblu/

Enregistrer



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *